Quand Lille se plaint du calendrier…

Le club du LOSC et plus précisément Michel Seydoux et Rudi Garcia sont assez mécontants du calendrier de la 12ème et 13ème journée de championnat de Ligue 1. En effet, cela pourrait défavoriser les Dogues pour la troisième rencontre des poules de la Ligue des Champions face aux italiens de l’Inter Milan. Le Lille OSC a fait un communiqué officiel ce dimanche après avoir connu les dates des rencontres en championnat.

Lille a demandé dimanche à LFP et à la chaîne Orange Sport
de réexaminer la programmation des 12e et 13e journées de Ligue 1, soulignant que, le cas échéant, ses joueurs disputeraient trois matches «décisifs en l’espace de sept jours», le premier à Valenciennes le 30 octobre, le second à Milan face à l’Inter le 2 novembre (en C1), et le troisième face à Evian Thonon Gaillard le 5 novembre. Le club du Lille Olympique Sporting Club a même fait un communiqué protestant le calendrier. « Il a été décidé que le LOSC disputerait prochainement 3 matchs officiels et décisifs en l’espace de 7 jours : le premier à Valenciennes le 30 octobre, le second à Milan face à l’Inter le 2 novembre, et le troisième face à Evian Thonon Gaillard le 5 novembre. Le LOSC se satisfait évidemment d’être régulièrement retenu parmi les clubs diffusés dans le cadre des matchs premium de Canal + et d’Orange. Ces choix de calendrier interrogent néanmoins. Comment demander à un club français d’être à la fois performant et spectaculaire sur les pelouses de Ligue 1 et compétitif sur la scène européenne dans ces conditions ? Comment préserver l’intégrité physique des joueurs dans ces conditions ? Comment décider en dépit de tout bon sens de programmer deux rencontres de championnat 72 heures à peine avant et après un déplacement crucial en UEFA Champions League, alors que les autres clubs français, dont la plupart ne participe pourtant pas aux compétitions européennes, joueront le 29 octobre et le dimanche 6 novembre ? […]

Un calendrier pas favorable en vue du match face à l’Inter. Orange Sport répond au LOSC

[…] Le LOSC ne demande pas à être individuellement protégé. Il souhaite que les acteurs du football professionnel français prennent conscience que ce sont les clubs français dans leur ensemble qui doivent être protégés afin de rendre nos équipes ainsi que notre compétition plus performantes. Le LOSC, son président Michel Seydoux et son entraîneur Rudi Garcia, demandent ainsi à la LFP et aux diffuseurs de réexaminer la programmation des douzième et treizième journées de Ligue 1 », a indiqué dimanche dans un communiqué le champion de France en titre. Orange Sport a rapidement répondu au Losc. Alors que les champions de France se sont plaints de disputer trois matchs en sept jours, la chaine a rétorqué au club nordiste qu’elle avait reçu l’aval de la LFP dans son choix. « La LFP a confirmé et validé notre choix de programmation. En outre, les délais de récupération réglementaire entre les rencontres sont respectés« , a communiqué Orange Sport, qui a choisi de diffuser la rencontre Losc-Evian le samedi 5 novembre, lors de la 13e journée de L1. Lille aura déjà affronté Valenciennes le 30 octobre (12e journée), ainsi que l’Inter Milan en Ligue des champions le 2 novembre. Le Losc a demandé à la LFP et Canal + et Orange, les diffuseurs de ces matchs en L1, de revoir leurs choix.

Un déplacement à Valenciennes le 30 octobre, un match face à l’Inter le 2 novembre, et un nouveau match face à Evian le 5 novembre… Comme l’indique le club Nordiste, ce calendrier là n’arrange pas beaucoup les hommes de Rudi Garcia d’autant plus que le club italien de l’Inter Milan bénéficiera donc d’un jour de récupération supplémentaire avant et après son match de Champions League.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *